Ma ville

5 décembre, devoir de mémoire et de réconciliation

Une cinquantaine de personnes, élus, autorités civiles et militaires ou simples citoyens se sont retrouvés jeudi 5 décembre, pour la Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie.
Au nom des associations d’anciens combattants, Albert Boussey, président de l’antenne éculloise de l’union nationale des combattants, a rappelé que le 5 décembre était l’occasion de faire perdurer la mémoire des soldats et victimes civiles morts dans les combats d’Afrique du Nord, mais aussi d’établir des liens confiants entre les peuples algériens et français et de consolider l’avenir.


Discours d’Albert Boussey pour les anciens combattants.


Même espoir dans le message de Kader Arif, Ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants, lu par le maire d’Ecully.
" Il est temps de dépasser les histoires singulières pour regarder et affronter ensemble cette histoire, ce moment de France, avec lucidité, justesse et responsabilité. (...) Nous devons nous faire une promesse, celle de veiller à continuer à avancer côte à côte sur le chemin de la réconciliation."

Dépôt de gerbe par le maire devant la stèle commémorative rue Benoit Tabard.
Mairie d’Écully – 1 place de la Libération – CS 80 212 - 69 134 Écully Cedex - Tél : 04 72 18 10 00 - Mentions légales - Contact - Accessibilité - Plan du site