Ma ville

Boualem Sansal fait partager sa révolte contre l’intolérance

Grosse affluence mardi 30 mars à la Médiathèque où plus de 120 personnes sont venues rencontrer l’écrivain algérien Boualem Sansal. Scientifique de formation, ingénieur, haut fonctionnaire dans son pays, il s’est mis à écrire en réaction à la violence qui a déferlé sur l’Algérie en 1991. «  J’ai vu mon pays basculer dans la guerre civile, la folie et mon premier roman a été une façon de combattre cette violence en essayant d’en comprendre les causes ».
Quand d’autres ont quitté l’Algérie, comme 400 000 cadres entre 1991 et 2001, Boualem Sansal a choisi de rester et de combattre par ses écrits. C’est depuis une constante ; avec virulence, inventivité, dans une langue magnifique comme ne manqueront pas de le souligner les lecteurs présents, Boualem Sansal n’a de cesse de dénoncer la faillite de son pays, l’intolérance, les extrémismes.
L’écrivain a expliqué aussi sa découverte dans les années 80, dans l’arrière pays algérien, du « village de l’Allemand », appelé ainsi car y vivait un ancien officier nazi, recruté ensuite par le F.L.N. et devenu une sorte de héros local. Ce sera le point de départ de 20 années de recherches sur le nazisme et la Shoah, qui marqueront la vie de Boualem Sansal et déboucheront sur son dernier roman « Le village de l’Allemand » qui a reçu en 2008 le grand prix RTL-Lire.
« Ce qui m’importe surtout, c’est de savoir si nous sommes responsables de cette histoire dont nous héritons, et de savoir qu’en faire » explique-t-il. Boualem Sansal écrit ainsi pour dire la nécessité de transmettre ce que nous connaissons, « pour ne pas que les jeunes d’aujourd’hui, en rupture avec l’écrit, souvent avec la famille, se prennent un jour cette histoire en pleine figure ».
Une rencontre enrichissante, presque trop courte, avec un homme de conviction à la parole libre et prolifique, que le public a pu prolonger dans la convivialité autour d’un thé à la menthe et d’une assiette de taboulé.


Un public nombreux est venu échanger avec ce grand écrivain algérien.
Mairie d’Écully – 1 place de la Libération – CS 80 212 - 69 134 Écully Cedex - Tél : 04 72 18 10 00 - Mentions légales - Contact - Accessibilité - Plan du site