Déclassement de l’A6 : bilan de la concertation

Salle comble pour la réunion publique sur le Déclassement de l’autoroute A6, qui a permis, mardi 14 novembre, de faire le bilan de la concertation menée depuis un an avec la population.
Rappelant que la priorité de son action a toujours été de préserver la qualité de vie d’Écully, le maire a souligné son objectif dans le dossier du Déclassement de l’A6 : « Je veux que notre ville, l’une des plus impactées par les nuisances, puisse bénéficier des meilleurs aménagements possibles pour ce boulevard urbain ». Il a ensuite remercié les membres des conseils syndicaux de résidences comme l’ensemble des Écullois qui, pendant près d’un an, ont envoyé leurs contributions par mail, participé à l’un des 3 groupes de travail, fait des propositions pour que le futur boulevard urbain soit une chance pour la commune.
« Face aux incertitudes du projet métropolitain, c’est toute une population qui s’est sentie concernée par ce dossier majeur pour l’avenir d’Écully » s’est réjoui Yves-Marie Uhlrich.



LES SOUHAITS DES ÉCULLOIS

Chaque élu référent a fait un rapide bilan des souhaits exprimés par les Écullois au cours de cette concertation.
> Groupe Relier les quartiers
Parmi les propositions du groupe, Aimery Fustier, adjoint à l’Urbanisme, a souligné la nécessité :
- de créer une ligne de bus « de cabotage » sur le boulevard urbain qui desserve toute la commune du nord au sud avec des accès pour les résidences bordant cette voie ;
- de repenser rapidement l’échangeur du Pérollier (sécuriser la traversée des piétons et des cyclistes ; créer de nouveaux franchissements, restaurer les cheminements historiques ; favoriser l’intégration des transports en commun).
- de désenclaver le quartier Sources-Pérollier.

> Groupe Améliorer l’environnement
Érick Roizard, adjoint à la Qualité de vie, a repris la demande des Écullois de :
- diminuer les nuisances de la pollution et du bruit (réduction de la vitesse, la plantation de végétation filtrante…)
- prévenir tout report de circulation dans Écully.
- valoriser et augmenter le patrimoine naturel du vallon.

> Groupe Relier les villes
Agnès Gardon-Chemain, conseillère métropolitaine, a insisté pour son groupe sur la nécessité de :
-  développer une offre de transport alternative à la voiture individuelle dans l’Ouest lyonnais,
-  faciliter les transports multimodaux
-  accompagner le changement dans les habitudes de mobilité.

LE TRAVAIL SE POURSUIT…

En parallèle la Ville a confié à l’Ecole Centrale une mission scientifique. Le Professeur Lionel Soulhac, Directeur adjoint du Laboratoire de Mécanique des Fluides et d’Acoustique, est chargé d’étudier différentes modélisations de trafic et leur impact sur la qualité de l’air, sur le bruit et de proposer des solutions d’aménagement autour du boulevard urbain.
Des éléments techniques sur lesquels la Ville pourra s’appuyer pour étayer les propositions qui seront portées, au nom des Écullois, à la Métropole d’ici 2019.


Dernière minute : un arrêté interdit les poids lourds en transit sur l’A6/A7 déclassé


La Préfecture du Rhône et la Métropole de Lyon viennent de publier le 16 novembre 2017 un arrêté interdisant la circulation des poids lourds en transit de plus de 7,5 tonnes, sur la zone de l’A6/A7 déclassé entre Limonest et Pierre-Bénite.
L’interdiction ne s’applique pas aux conducteurs effectuant un chargement ou une livraison dans l’une des 135 communes du Rhône et de la Métropole listées par l’arrêté.
Un premier pas, dont on peut se réjouir, vers une future réalisation du boulevard urbain et la diminution des nuisances subies par les Écullois.



HISTORIQUE DU DOSSIER

Avec le déclassement de l’autoroute et la transformation en boulevard urbain, l’État a pris, en 2016, une décision capitale pour l’avenir d’Écully. En effet, depuis 45 ans, la commune est coupée en deux par l’autoroute, près de 6000 habitants soit un tiers de la population en subit les nuisances sonores et près de 12 % subissent la pollution de l’air due aux 115 000 véhicules qui empruntent chaque jour cet axe.
L’objectif annoncé par la Métropole est d’abaisser rapidement la vitesse et, à terme ( échéance 2030), de réduire ce flot à 50 000 véhicules.
Ce déclassement peut donc être une chance d’améliorer la qualité de vie des riverains, de remettre en valeur les espaces naturels, de mieux relier les quartiers entre eux…



UN INDISPENSABLE RENFORCEMENT DU CONTOURNEMENT ROUTIER DE L’AGGLOMÉRATION
" Ce déclassement est une chance pour Écully, mais il présente aussi des risques, nous en sommes conscients. C’est pourquoi nous devons être vigilants et vérifier que des moyens suffisants seront mis en œuvre par la Métropole" affirme Yves-Marie Uhlrich, maire d’Écully. Car le boulevard urbain fait partie d’un tout, d’un projet plus large d’aménagement de la circulation autour et au sein de la Métropole, incluant le grand contournement Est de l’agglomération, la réalisation de l’Anneau des sciences (bouclage du périphérique Ouest)…
Le maire, comme de nombreux Ecullois qui se sont exprimés dans les réunions publiques ont défendu la nécessité de revenir à l’idée d’un grand contournement Ouest de l’agglomération, celui de l’Est étant déjà en partie saturé.


BÂTIR UN RÉSEAU DE TRANSPORTS EN COMMUN À LA HAUTEUR
La nécessité d’un développement conséquent des transports en commun avec des fréquences soutenues a été soulignée, comme des lignes de train ou de tram en site propre, qui seuls pourraient convaincre les personnes se déplaçant au sein de la Métropole d’abandonner leur voiture.


UN AN DE CONCERTATION :
novembre 2016-novembre 2017


Après la réunion publique du 15 novembre 2016 qui a rassemblé plus de 500 personnes à l’Espace Écully, il a été décide de créer trois groupes de travail thématiques. Pilotés chacun par un adjoint référent et rassemblant élus et Écullois volontaires, ils ont travaillé tout au long de l’année 2017 pour recenser les souhaits de la population concernant la création de ce boulevard urbain et des aménagements à prévoir autour
- Relier les quartiers : Aimery Fustier, adjoint à l’Urbanisme
- Améliorer l’environnement : Érick Roizard, adjoint à la Qualité de vie
- Relier les villes : Agnès Gardon-Chemain, conseillère métropolitaine

-  Novembre 2016 à avril 2017 - Exposition itinérante
Cette exposition a été présentée dans les différents quartiers de la commune pour apporter l’information au plus près des habitants. Ces derniers ont pu, à cette occasion, donner leur avis et faire des propositions.
Mairie, Médiathèque, Centre Culturel, Maison de la Solidarité, Centre Social...

- 23 mai 2017 - Réunion d’étape
Une réunion de travail a permis des échanges entre les représentants des conseils syndicaux de copropriétés ou des locataires résidant en proximité de l’autoroute, les membres des groupes de travail et l’ensemble des élus du Conseil municipal.

- 14 novembre 2017 - La réunion publique a permis de faire le Bilan de la concertation et a rassemblé près de 300 personnes.

- declassementA6@ville-ecully.fr
Cette adresse électronique est à la disposition des Écullois pour échanger avec l’équipe municipale et recueillir remarques ou suggestions.
declassementA6@ville-ecully.fr


LE CALENDRIER DE LA MÉTROPOLE DE LYON

HORIZON 2020

- Les poids lourds en transit sur l’A6/A7 sont interdits

- La vitesse est abaissée à 70 km/h et la largeur des voies est réduite

- Un bus express est mis en place entre Porte de Lyon et Vaise

- Expérimentation d’une voie réservée au covoiturage et véhicules électriques

- Des parcs relais sont créés

Hypothèse de trafic : 115 000 véhicules par jour (situation actuelle).

HORIZON 2025

- Renforcement de la Rocade Est (A46 sud passe à 2x3 voies)

- Transformation des terre-pleins sur l’A6/A7 et des abords (végétalisation, mobilier urbain…)

- Premiers carrefours à feux au niveau du quai Perrache

- Voies réservées aux bus entre Limonest et Pierre-Bénite

Hypothèse de trafic : 80 000 véhicules par jour sur la section Lyon-Confluence.

HORIZON 2030

- Mise en service de l’Anneau des Sciences

- Requalification du secteur Perrache

- Les berges du Rhône en rive droite sont aménagées avec promenade et piste cyclable

- L’autopont de la Mulatière est supprimé

- Développement d’un « projet de territoire » dans les territoires traversés par l’A6 au nord (Écully, Champagne, Limonest…)

Hypothèse de trafic : 50 000 véhicules par jour sur la section Lyon-Confluence, sous réserve de la mise en service de l’Anneau des Sciences. Aucune hypothèse de trafic avancée au niveau d’Écully.

Mairie d’Écully – 1 place de la Libération – CS 80 212 - 69 134 Écully Cedex - Tél : 04 72 18 10 00 - Mentions légales - Contact - Accessibilité - Plan du site