Ma ville

Développement durable : la ville associe les écoliers à la lutte naturelle contre les pucerons

Première pour la commune, des larves de coccinelle sont utilisées pour lutter de façon naturelle contre les pucerons.
Attroupement inhabituel mardi 18 mai autour des plates-bandes de l’église Saint-Blaise. Très concentrés, le pinceau à la main, 26 élèves de CM1 de l’école de Charrière Blanche déposent des larves de coccinelles sur les rosiers, sous l’œil attentif du maire et de quelques adjoints.
« Dans le cadre du développement durable, qui au cœur de notre projet de développement pour Écully, nous souhaitons limiter au maximum l’emploi de produits phytosanitaires. C’est pourquoi nous expérimentons pour la première fois, l’utilisation des larves de coccinelle pour lutter contre les pucerons » explique Yves-Marie Uhlrich.
Mme Bonin, enseignante à Charrière Blanche a répondu présente à l’invitation de la mairie. « Dans le cadre de notre projet d’école nous travaillons sur le développement durable, alors il était logique que nous participions à cette action » précise-t-elle.
Après les explications de Laurent Berthier, responsable du service des espaces verts, les écoliers ont rempli avec beaucoup de sérieux et un plaisir évident leur mission. Les 500 larves de coccinelle européenne (Adalia bipunctata) une fois réparties entre les enfants, ont été déposées à l’aide d’un pinceau sur les tiges infestées par les pucerons.
Les larves, très voraces, vont ensuite en manger jusqu’à 120 par jour. Le but est qu’une fois adultes, elles se reproduisent sur place et qu’il y ait ensuite un équilibre pérenne entre les coccinelles et les pucerons.
« C’est aujourd’hui une première, précise Erick Roizard, adjoint délégué au Développement durable, mais nous envisageons d’élargir cette opération dans différents secteurs de la commune avec l’appui d’autres écoles. Nous aimerions également inciter les Ecullois à l’utilisation d’auxiliaires biologiques dans la lutte contre les pucerons. Car au-delà des rosiers, cela fonctionne pour de nombreuses plantes, les arbustes ornementaux ou encore les arbres fruitiers. »
Alors avis aux amateurs de solutions naturelles, les larves de coccinelles se trouvent désormais dans la plupart des jardineries.

Portfolio

Chaque larve a été prélevée au pinceau. Les écoliers très appliqués, sous l'oeil attentif de leur enseignante. Laurent Berthier a expliqué les consignes aux enfants.
Mairie d’Écully – 1 place de la Libération – CS 80 212 - 69 134 Écully Cedex - Tél : 04 72 18 10 00 - Mentions légales - Contact - Accessibilité - Plan du site