Les principaux monuments historiques

L’aqueduc de la Brévenne - Ier siècle
Il s’agit des ruines du pont à siphon franchissant le ravin de Grange-Blanche : 4 piles sont classées par les Monuments historiques. Long de 200 m environ et large de 8,15 m, la hauteur du tablier au-dessus du ruisseau est de 22 m.
Accès par le parking de la clinique du Val d’Ouest, 39 chemin de la Vernique.

Le bas-relief des Bruyères – 1700

Il représente un chat se saisissant d’une souris avec l’énigmatique inscription : "QANT ON NA PRIS BIEN VENU FRÈRE".

La fontaine de la Claire - fin du XVe siècle

Classée par les Monuments historiques, cette fontaine était l’ornement principal de la cour d’honneur de la propriété de la Grande Claire à Vaise. L’édification de la gare de Vaise ayant entraîné la disparition de cette propriété, la fontaine fut démontée sur les instructions de Laurent Laporte qui la fit remonter dans sa propriété d’Écully.

L’église Saint-Blaise
Elle abrite notamment une inscription funéraire chrétienne du IVe siècle, un bas-relief de l’an 1500 représentant la crucifixion, et des fonts baptismaux du XVIIe.


La Greysolière - Castel du XVIe siècle
C’est l’une des plus belles demeures anciennes d’Écully, datant de la fin du Moyen-âge, bien restaurée par son propriétaire.


Le portail des Lions

Le marquis de Jouffroy d’Abbans (1751-1832) qui s’était marié à Écully, demeurait dans cette propriété située 4 chemin de Villeneuve, lorsqu’il expérimenta, sur la Saône, son invention le "Pyroscaphe", premier bateau mû par la vapeur.

Le colombier de Jos
Les colombiers étaient, dans nos régions, privilèges de noblesse. Celui-ci, daté de 1575, dépendait du castel de la Greysolière (chemin du Plat).

La maison d’Anthouard
Elle fut la résidence du général d’Empire comte Charles Nicolas d’Anthouard. Son fils, qui fut lui aussi général de l’Armée française, naquit à Écully. (route de Champagne). Elle a été transformée en hôtel en 2014.

Le château de Fontville - XVIe siècle
Au mois d’août 1584, le duc d’Épernon, victime d’une chute dans les bois d’Écully, y fut transporté. Henri III vint de Lyon, où était la cour, pour s’informer de sa santé (chemin de Fontville).


La borne de l’an VIII

Elle a été placée en présence des représentants d’Écully et de Dardilly pour délimiter les deux communes.

Les armes des Guerriers - XVIe siècle
Les Guerriers étaient une noble famille consulaire lyonnaise qui pendant 200 ans fut au conseil des échevins de Lyon. Dans la niche près de la porte de leur demeure figure leurs armes : « Trois têtes de lion arrachées en bande timbrées d’un heaume à cimier et lambrequins » (chemin des Bruyères).

Le moulin de la seigneurie de Grange-Blanche
C’est vraisemblablement le dernier bâtiment existant qui ait abrité un moulin (XVIIIe siècle).

Le château du Treuil - XVIe siècle
Il fut construit, probablement, par Pierre Chapuis, président du parlement de la Dombes. Une restauration malheureuse a privé les fenêtres de tous leurs meneaux.
Mairie d’Écully – 1 place de la Libération – CS 80 212 - 69 134 Écully Cedex - Tél : 04 72 18 10 00 - Mentions légales - Contact - Accessibilité - Plan du site